Enfant insignifiant !

Théâtre

Les tournées Jean Duceppe | Texte : Michel Tremblay | Mise en scène et adaptation : Michel Poirier | Avec : Guylaine Tremblay, Henri Chassé, Gwendoline Côté, Isabelle Drainville, Yves Bélanger, Michelle Labonté et Danielle Proulx

Michel est devant son ordinateur au bord de la mer à Key West et termine un texte. Le point final posé, les personnages de la pièce qu’il vient d’écrire le rejoignent. Sa mère Nana, puis son père, sa grand-mère, sa maîtresse d’école, son amie Ginette…

On se retrouve rue Fabre, dans les années cinquante. On plonge au cœur des souvenirs de l’auteur alors qu’il revit plusieurs échanges réjouissants avec des personnes phares de son enfance. Michel, gamin curieux et tenace, bombarde de questions les adultes. Amoureux de la littérature, du cinéma et des poupées à découper, obnubilé par la religion, le petit Michel a besoin de comprendre le monde qui l’entoure, afin d’y trouver sa place.

 

À travers les questions de l’enfant qu’il a été et les réponses vagues des adultes exaspérés, Michel Tremblay dépeint la société qui l’a vu grandir, à l’aube de la Révolution tranquille. Enfant insignifiant ! est une adaptation pour la scène de son plus récent roman, Conversations avec un enfant curieux. Éblouissants dans la magnifique pièce Encore une fois, si vous permettez, Guylaine Tremblay reprend le rôle de Nana et Henri Chassé celui de l’auteur.

 

CE QUE LA PRESSE EN A DIT...

« C’est drôle, amusant, nostalgique, émouvant, des mots qui sonnent dans nos oreilles comme des leçons de vie.»
« (…) remarquable mise en scène de Michel Poirier, s’en prenant aux moindres détails, totalement dépourvue d’artifice, occupant l’espace dramatique comme s’il fallait inventer le monde. »
– Élie Castiel, Séquences – La Revue de cinéma

« On se plaît à découvrir une galerie de personnages qui ont façonné le parcours du jeune Michel Tremblay. Chaque anecdote se savoure d’ailleurs à la manière d’un gros bonbon acidulé. Certes, on rit beaucoup durant près de deux heures , seulement l’humour est teinté d’une satire sociale qui ne manque jamais de mordant . »
- Thomas Campbell, Mazrou

«Les interprètes excellent. Henri Chassé affiche une candeur et une obstination attachantes (…) Guylaine Tremblay continue de camper une Nana lumineuse. Méconnaissable est Sylvain Marcel dans le rôle du père et, suave, Danielle Proulx dans celui de la grand-mère.»
– Mario Cloutier, La Presse

 

Présenté en
collaboration avec